Val Bélair, Québec
(418) 842-3155
info@asf-alliance.ca

AirBnB

AirBnB

Voici des informations sur AirBnB







Déclaration de revenus
Les hôtes Airbnb sont maintenant dans l’obligation de déclarer les revenus de location nets sur le formulaire T776 (État des loyers de biens immeubles). Le montant doit également figurer dans vos autres revenus inscrits sur votre déclaration T1.
Dépenses déductibles
Les dépenses effectuées uniquement dans le but de d’obtenir un revenu de location peuvent être entièrement déduites. Les dépenses inclus les fournitures achetés pour l’usage exclusif des invités. Par contre, si les dépenses recouvrent également des périodes ou vous habitez votre maison, vous devez faire un calcul prorata de la portion qui correspond à l’utilisation commerciale. Par exemple : les impôts foncier, les assurances, les services publics et les intérêts hypothécaires. Si la location ne constitue seulement qu’une partie de la maison (suite/chambre) le calcul doit se faire a l’aide d’un pourcentage fondé sur la superficie occupée. Si la maison que vous habitez comporte 3 000 pieds carrés et que la partie louez constitue 300 pieds carrés, vous pouvez déduire 10% de vos dépense.
Les montants déboursés pour l’entretien et les réparations peuvent être déclaré pendant l’année au cours de laquelle ils ont été déboursés. Par exemple, pour repeindre ou réparer un ou des objet(s)/structure brisés, le montant des réparations liées à la location (dommages causés par l’invité) sont réclamable en entier. Cependant vous pouvez seulement déclarer le montant réellement dépensé. Par exemple si vous avez décidé de faire vous-même les réparations vous ne pouvez pas déduire la

valeur de votre travail. Les dépenses en capitale (améliorations locatives) ne sont pas déductibles de la même façon, elles ne peuvent pas être entièrement déduites en une seule fois. Elles doivent être capitalisées, ce qui veux dire que vous devez les ajoutez au coût de la maison. Il est possible de demander la déduction pour amortissement (DPA) sur votre maison au taux annuel de 4% cependant s’il s’agit également de votre résidence principale ce n’est pas recommandé car l’ARC n’accordera aucune exemption pour résidence principale lors de la vente. Il est possible de demander la DPA au taux de 20% sur certains biens immobiliers (les meubles, gros appareils ménager..) tout en gardant l’exemption pour résidence principale. Les draps, la vaisselle et les couverts sont amortis a 100%. Les aménagements apportés pour accommoder les handicapés (rampe d’accès) et les charges liés au paysagement n’ont pas besoins d’être capitalisés.
La comptabilité et la déclaration deviennent plus complexe lorsqu’on devient un hôte Airbnb mais si vous embaucher quelqu’un pour s’en occupé, les frais payés sont déductible.


Les registres
Il est primordial de tenir des registres précis sur vos revenus ainsi que vos dépenses et de garder les reçus, factures, contrats et toute autre information importante. Ces renseignements doivent inclure la description des biens ou services achetés. Par exemple les achats de fourniture dans un magasin, le reçu de transaction par carte de crédit ou compte de banque ne suffit pas, le reçu doit dresser la liste des articles achetés.



Inscription aux taxes
Les locations résidentielles a long termes ne sont pas assujetties aux taxes, par contre celles à court terme (moins de 1 mois) le sont si le loyer est supérieur a 20$/jour. Vous devez percevoir et verser les taxes seulement si vous êtes inscrit aux fichiers de la TPS/TVQ. Vous êtes dans l’obligation d’être inscrit aux taxes si votre revenus de location brut s’élève ou prévoit s’élever à 30 000$ et plus, pour les 4 trimestres civils. En étant inscrit aux fichiers de TPS/TVQ vous pourriez avoir droit aux remboursements des taxes que vous avez payez sur vos dépenses, le remboursement sera fait sous la forme de crédits de taxe sur les intrants et par le fait même réduira votre TPS/TVQ à payer. Si des reçus sont produits vous devez y inscrire le montant de TPS/TVQ perçus.
Résidents du Québec
Les résidents du Québec se voient dans l’obligation de produire 2 déclaration de revenus, une au provincial (Revenu Québec) et une au fédéral (Agence du Revenu du Canada). Une réduction de 16,5% est applicable sur la déclaration fédérale seulement pour les résidents du Québec en raison du taux d’imposition plus élevé au provincial
Acomptes provisionnels
Puisque que l’impôt n’est pas prélever a la source sur vos revenus de location, il est possible que lors de la production du

rapport d’impôts vous ayez un montant à payer. Dans ce cas, il est possible de devoir verser des acomptes provisionnels trimestriels pour les prochaines années.
Si les 2 conditions suivantes s’appliquent à vous vous y serez tenu :

  1. Pour l’année d’imposition courante votre impôt à payer est supérieure à 3 000$ ou 1 800$ pour les résidents du Québec.
  2. Lors des 2 années précédente le montant net de votre impôts a payer était également de plus de 3 000$ ou 1 800$ pour les résidents du Québec.
    Si c’est 2 conditions sont réunis et que vous devez payer plus de 3 000$ pour l’année d’imposition 2018 et que cela se reproduit en 2019 l’ARC exigera que vous versiez des acomptes provisionnels dès septembre 2019. L’ARC vous fera parvenir en Août une lettre vous expliquant les différentes options qui s’offrent à vous.

Accords de perception des taxes de séjour
Des taxes sur des locations à court terme sont perçues par certain établissement. AirBnb a conclu avec les province et municipalités mentionné plus bas des accords qui permettent la perception de ces taxes aux noms des hôtes. AirBnb ajoute la taxes au frais de réservation lorsqu’un accord est conclue vous n’avez donc rien d’autre à faire.
Colombie-Britannique
Depuis le 1er octobre 2018, un invité qui réserve un hébergement Airbnb en Colombie-Britannique pour 26 nuits ou moins doit payer les taxes suivantes avec ses frais de réservation :
la taxe de vente provinciale de 8 % sur le prix du logement (y compris les frais de ménage) et
une taxe municipale et régionale de 3 % sur le prix d’un logement situé à Vancouver (y compris les frais de ménage).
Québec
Depuis le 1er octobre 2017, un invité qui réserve, pour 31 nuits ou moins, un logement dans la province de Québec doit payer une taxe de séjour de 3,5 % sur le prix du logement.
Mississauga, Ontario
Depuis le 1er octobre 2018, un invité qui réserve, pour 30 nuits ou moins, un logement dans la ville de Mississauga doit payer une taxe municipale de séjour de 4 % sur le prix du logement (y compris les frais de ménage).
Sudbury, Ontario
Depuis le 1er octobre 2018, un invité qui réserve, pour 30 nuits ou moins, un logement dans l’agglomération de Sudbury doit payer une taxe municipale de séjour de 4 % sur le prix du logement (y compris les frais de ménage).

Ottawa, Ontario
Depuis le 1er août 2018, un invité qui réserve, pour 30 nuits ou moins, un logement dans la ville d’Ottawa doit payer une taxe municipale de séjour de 4 % sur le prix du logement (y compris les frais de ménage).
Brockville, Ontario
Depuis le 1er octobre 2018, un invité qui réserve, pour 29 nuits ou moins, un logement dans la ville de Brockville doit payer une taxe municipale de séjour de 4 % sur le prix du logement (y compris les frais de ménage).